(vidéo & texte)

Nous sommes au début des années 90, et l’unique université de Yaoundé, capitale du Cameroun, s’embrase; on assiste à quelque chose qui ressemble à de l’insurrection pour les uns, à une révolte pour certains.

Les meneurs de cette contestation politique estudiantine, la plus grande jamais observée dans ce pays, porte des pseudonymes qui renvoient aux Etats-Unis, en Irak ou encore au Koweït, on se serait cru en pleine guerre du golf délocalisée au Cameroun.

Comment en était-on arrivé là?

Plus de trente années après, l’une des plus grandes figures de cette contestation, Dr Corentin Talla alias général Schwarzkopf revient pour vous sur ces années de braises, qui virent plusieurs jeunes camerounais prendre la route de l’exile, après avoir été bannis à vie des universités de leur pays, la chute de quelques Hommes politiques, mais aussi artistiques tel que Lapiro de Mbanga, chanteur adulé par la majeure partie de la jeunesse camerounaise d’alors…

JMTV+

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.