Féfé BEKOMBO dans le « Boeuf Bourguignon de Jacky Moiffo » (JMTV+)

Venue en France pour poursuivre ses études,comme l’exigeait son papa, Féfé Bekombo les a, certes poursuivie , mais aussi fait autre chose.
Dans son pays lorsque vous dites commerce, les yeux se tournent vers l’ouest; élevage de bœufs tous regardent le nord, la grande forêt, on regardera le sud et l’est.; le littoral et l’on vous répondra: le ndolè et le Makossa.
Un moteur de recherche définit ainsi ce rythme: « Le Makossa est un type de musique urbaine camerounaise. C’était au départ une composante exclusive de la culture douala mais de nos jours est adopté en tant que musique populaire dans tout le pays. Il est semblable au soukous, avec plus de basses et de cuivres. Il est issu d’une danse traditionnelle sawa, l’Ambas-Bay…  »
C’est dans la région où sévit ce rythme que naquit et grandit Féfé Bekombo. Descendant d’un papa,que l’on pourrait qualifier de « papa fait tout », car: électricien,cycliste et surtout musicien et chanteur, Féfé ne pouvait que suivre le chemin,déjà tracé par son paternel, un homme dont il parle encore avec fierté aujourd’hui.

EBOA LOTIN COMPOSE DANS LA CHAMBRE DE FEFE

Outre son papa, une rencontre vint parachever la construction déjà mis en route, celle avec Eboa Lotin, grand ami de papa. C’est d’ailleurs dans la chambre du « petit Féfé que ce géant du Makossa écrivit le titre Ja’alé qui devint un tube en son temps.
Tout ceci ne pouvait que prédestiner Féfé à ce qu’il est devenu.
L’auteur de « Bepouma », la compil de blues camerounais qui n’a pas pris une ride depuis sa sortie en 1988, est encore aujourd’hui,considéré par ses pairs,et aussi par les mélomanes africain, comme l’un des plus talentueux chanteurs de sa génération.
PETIT-PAYS Y CHANTA POUR LA 1ère FOIS EN STUDIO…

Comme anecdote, c’est dans l’album « Bepouma » que chanta, en studio, pour la première fois, un certain Petit-Pays, et c’est aussi dans la foulé que son premier producteur, Mr EYABE KWEDI décida de produire celui qui s’est,depuis,affublé de plusieurs pseudonymes: l’Avocat défenseur des femmes, Rabba-Rabby…etc

A QUAND LE RETOUR ,

Absent de la scène,tant discographique que festive depuis plusieurs années déjà, le fondateur du groupe « Africa Wanderfull » revient bientôt avec un nouvel album,dans lequel vous trouverez la seconde version de « Bepouma »; soyez donc prêt…
La quintessence de sa riche carrière, Féfé Bekombo la raconte dans la vidéo qui accompagne ce texte.

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux