ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU CAMEROUN: 10 PROPOSITIONS AUX CANDIDATS. Part 3(JMTV+)

8 – SUR LES EXONÉRATIONS DOUANIERES ET LA REMISE EN CAUSE DES ACCORDS ‘NÉGATIFS’
Proposition 8 : Exonérations douanières pour la diaspora, remise en cause des APE et intégration sous-régionale.
Proposer des exonérations douanières aux membres de la diaspora camerounaise dans le cadre de l’investissement ; Remettre en cause les APE pour lesquels le Cameroun s’est engagé tout seul en région CEMAC et qui met en péril l’avenir économique du Cameroun en termes de recettes fiscales, d’emploi, de croissance et de prospérité. Créer des conditions idoines pour que le Cameroun participe à termes à un groupe régional ayant sa propre monnaie, une monnaie différente du CFA.
9 – SUR LA SÉCURITÉ SOCIALE ET LA SANTÉ POUR TOUS

Proposition 9 : Les soins de santé pour tous.
Création d’une prise en charge universelle fondée sur un modèle durable non lucratif, mais qui s’appuie sur un financement mixte (financement international, financement de l’État, financement des citoyens). Parmi les citoyens, la participation de la diaspora peut être déclinée sous la forme d’une contribution volontaire lors de l’achat d’un billet d’avion, sous la forme d’une taxe en remplacement du visa supprimé (Cf. proposition 2), sous la forme de cotisation à une mutuelle de prise en charge des personnes souscriptrices par un tiers membre de la diaspora.
Enfin, renforcer les capacités sanitaires par l’accueil épisodique des professionnels de santé de la diaspora.
10 – SUR LE DIALOGUE NATIONAL ET LA PAIX DANS LE TERRITOIRE
Proposition 10 : Dialoguer et rechercher les moyens d’une paix durable
Instaurer très rapidement et dès les trois premiers jours de la prise de fonction, un climat de dialogue sans exclusive entre les différentes classes politiques et sociales, les représentants de la diaspora, de la société civile et chefs traditionnels, inscrire la question de la forme de l’État dans les débats et appliquer tout de suite la constitution de 1996 sur la décentralisation.

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply