MONI BILE dans « LE BOEUF-BOURGUIGNON de JACKY MOIFFO » 2ème Partie (JMTV+)

Plus de trente cinq ans après ses début dans le show-business en Côte-d’Ivoire, l’auteur de « Osi Tapa Lambo lam » qui n’avait que 22 ans à ses début, n’a pas pris la moindre ride, ni en chanson, ni physiquement. Comme on dirait dans son pays, le Cameroun, « le Gars est toujours frais, comme le poisson… », un poisson sorti du fleuve wouri, dans lequel Douala, ville dans laquelle il naquit en 1957.
En un peu plus de trois décennies d’une carrière bien fournie de vingt album et de plusieurs titre à succès tel: chagrin d’amour, Bijou, bye bye, makossa parade et j’en passe, Adolphe Dieudonné MONI BILE a récolté deux disques d’or, un Maracas d’or de la musique moderne africaine, et plusieurs autres récompenses à travers le monde entier.
.
Marié et papa de trois enfants(2 filles et 1 garçon) dont il est fière des différents parcours et réussites, l’Homme qui aura bientôt 60ans, même s’il ne les fait vraiment pas, avoue devoir beaucoup à Thérèse, la femme de sa vie et mère de leurs trois enfants, véritable socle de la famille et femme sans qui le monde n’aurait jamais eut le talentueux artiste qu’il est, et aussi à son grand ami et frère Ben DECCA qui a toujours été présent pour lui durant toutes ces années. C’est d’ailleurs ce dernier qui s’occupa de Thérèse lors de la venue au monde de Fabiola, leur premier enfant, alors que Moni Bilé était à l’étranger pour un besoin professionnel. Le dire dans « le Boeuf-Bourguignon » est une façon, pour l’Homme aux belles lunettes, de rendre un vibrant hommage à Ben,son frère et ami, quelqu’un qui a toute son admiration.
Pour en savoir plus sur la vie de l’Homme et de l’artiste Moni Bilé, l’émission en 3 parties de 45mns chacune, vous livre jusqu’aux anecdotes les plus inimaginables.
Bon visionnage.
JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux