CLIMAT SOCIAL: Honte a vous ÉLITES BETI. VOUS AVEZ TOUT PLANIFIÉ POUR MARGINALISER UNE TRIBU.

Je vis en exil. Depuis 12 ans je suis interdit de séjour au Cameroun. Meme ici en exil, ma famille a été détruite. Je ne connais pas beaucoup de Camerounais qui aient subi ma souffrance sous ce régime. Je suis croyant. Chrétien. Honnête. Cohérent. Je mourrai avec mes convictions. La détention du Prof. Maurice Kamto me brise le cœur. Parce que Je connais l’homme, un Grand patriote. Chantre de la Fraternité Républicaine. Je demande qu’il soit entendu et remis en liberté. J’ai soutenu les Leaders Anglophones. J’ai compati pour Patrice Nganang. Mon soutien a été total pour Mimi Mefo.

J’estime que la bonté du prof. Kamto a été corrompue par la forte pression populaire de sa communauté éthique, elle même frustrée par le sentiment d’une Loi tacite qui stipulerait qu’au Cameroun,  » aucun Bamileke ne sera Président ». Trêve d’hypocrisie, c’est la vraie source des manifestations actuelles. Et je vais percer l’abcès pour aider mon pays.

Je comprends la frustration de nos Frères et Sœurs Bamileke, parce que chaque camerounais doit aspirer légitimement a évoluer dans son pays. Sans limite. Sans restriction. Sans tabou. Ceci est la base de tout. Aux Élites Beti, vous êtes responsables de ce sang qui coule. De cette souffrance. Vous allez payer si vous ne vous repentez pas. Vous avez attise le tribalisme pour rester au Pouvoir et jouir impunément des biens de la République.

Le Seul moyen pour avoir l’adhésion tribale de votre tribu a été d’allumer le feu du tribalisme. Et vous avez ligue les camerounais les uns contre les autres. Paul Biya veut partir. Vous le détenez pour mieux rester. Paul Biya a pense un temps a remettre le pouvoir a Maurice Kamto et vous avez engage le tribalisme pour discréditer les Bamileke. Au peuple Beti, sachez que nous avons une Élite égoïste.

Cruelle. Sataniste. Tribaliste. Assoiffée de pouvoir et d’enrichissement infini. Qui nous utilise a ses seules fins de jouissance éternelle du pouvoir. Nous devons demander pardon a nos Frères et Sœurs Bamileke. Et nous affranchir de cette élite indigne. Autant que vous, Je suis blesse de voir les ambassades saccagés. Autant que vous, J’ai été prive de ma liberté de critiquer Maurice Kamto . Mais avec un peu de recul, Je comprends la frustration de ces Frères. Pourtant si généreux.

En Occident les Betis m’ont fait beaucoup de mal. Ils m’ont presque détruit. Ce sont des Frères et Sœurs Bamileke qui m’ont aide a me relever. Ce sont des compatriotes humanistes. Qui ne savent pas jouir seuls du fruit de leurs efforts. Or, pour recevoir des miettes de la surabondance du vol des élites Betis, Ils vous soumettent a toute sorte d’humiliation et de compromissions. Nul n’a le droit de décréter que des camerounais ne peuvent jamais prétendre diriger le Cameroun juste a cause de leur origine éthique ou tribale. Cette discrimination doit cesser. J’ai été reçu a la fois par le Président Biya et le prof. Kamto. Je connais leur pensée. Ce sont deux humanistes. J’appelle les camerounais de bonne volonté a apaiser le climat.

J’appelle les Frères et les Sœurs Bamileke a rester calmes et a savoir que rien ne sera plus comme avant. Leur plus grande victoire est d’avoir fait tomber les masques. Moi Je vous ai compris. Ne vous inquiétez pas. Mes posts n’ont pas 1 million de Like. Mais Je sais qui me lit.

Je ne répondrai a aucune insulte. Je reste en prière pour Mon Pays. Un jour l’histoire rendra Justice a mon Honnêteté. Et a ma sincérité.

Je mourrai en disant la vérité.

Jean-Claude Mbede, journaliste Camerounais en exil 

Partagez sur les réseaux sociaux