CAMEROUN: « LA JEUNESSE DOIT S’ENGAGER DANS LA VIE ASSOCIATIVE ET POLITIQUE,REPENSER LA BAS »

Dans une démocratie, on se forme au leadership et a la gestion des affaires publiques à travers la vie associative.
Apres l’abolition des lois sur la subversion et le retour au multipartisme, les camerounais devraient s’engager dans la vie publique. Cela veut dire créer ou travailler comme bénévole pour une association qui défend une cause d’intérêt générale.
Maurice Kamto a construit le MRC comme une plateforme ouverte pour permettre aux jeunes, aux femmes, et aux populations vivant en zone rurale de s’engager dans la vie publique, de se former au leadership et devenir un élu local ou national.
La crise au sein de la BAS Europe. Comment reconstruire et repenser le fonctionnement de la BAS en Europe et dans le monde ? 

Elisée YONTA

Partagez sur les réseaux sociaux