TRAITE NÉGRIÈRE: le point de vue d’un nantais

Des siècles après l’abolition de la traite négrière, fléaux qui affaibli encore le continent noir au 21 siècle, les pensées et dires de certains sont encore celles-ci : «… des gens d’Afriques ont voulu se faire de l’argent en vendant leurs frères, et des gens d’Europe ont voulu se faire plus d’argent en allant les acheter… ». Ces dires ont été celle de Monsieur Ivan CHOTARD, ancien adjoint de Jean-Marc Ayrault, alors Maire de la ville de Nantes en France.
A la question de savoir s’il avait honte d’être nantais, vu le rôle ville dans ce commerce, ou encore
Qu’est-ce qu’il pense du néo-colonialisme de l’heure, tenu par les Bolloré et autres en Afrique, je vous laisse découvrir sa réponse dans cette vidéo de 10 minutes.
Un point de vue qui ressemble, à s’y méprendre, à la fameuse histoire de la poule et de l’œuf.

Pour Rappel : la ville de Nantes, comme Bordeaux et bien d’autres, tiennent leurs prestiges et leurs richesses de ce commerce, qualifié de « honteux » par l’humanité.
JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply