TÉMOIGNAGE:John FRU NDI ÉTAIT CONSIDÉRÉ COMME ETANT UN DEMI DIEU EN CE MOMENT Là (JMTV+)

Troisième partie du « Bœuf-Politique de Jacky Moiffo  » sur JMTV+ donc le journaliste – écrivain Samuel Mbajum est notre invité.
L’ancien attaché, puis conseiller de presse de l’ambassade du Cameroun en France nous explique comment il était arrivé, plusieurs années après son retour au Cameroun, à occuper le rôle responsable de la communication de l’Union pour le Changement, coalition qui porta à sa tête Ni John Fru Ndi pour représenter l’opposition unie face à…Paul Biya lors des élections présidentielles de 1992 au Cameroun.
Il revient sur le rôle que joua pour asseoir

 cette coalition, alors que certains, à l’instar d’Adamou Ndam Njoya voulaient faire cavalier seul.

AUGUSTIN KONTCHOU KOUOMEGNI EST UN DÉMOCRATE

Alors que Samuel Mbajum a pour ministre de tutelle l’homme à la redoutable crinière, très connu au Cameroun sous le pseudonyme « zéro mort », celui-ci lui laisse quelque degrés de liberté rare dans ce pays où il ne fait pratiquement pas bon d’être fonctionnaire et membre d’un parti politique de l’opposition, cet hommage, l’ancien protégé de Vroumsia Tchinaye le rend sur votre chaîne à l’ancien ministre de la communication.

N’ayant pas sa langue dans sa poche, Samuel Mbajum relate l’ingratitude d’un John Fru Ndi et du SDF, prompts à profite des autres sans jamais lever le moindre doigt lorsque leurs alliés sont en délicatesse.
Samuel reviens aussi sur l’épisode de la disparition de Fru Ndi un jour de manifestation devant l’immeuble étoile à yaoundé, et nous révèle aussi qu’un commissaire avait ordonné à son subordonné « d’écraser le véhicule  » du candidat unique de l’opposition radical à l’époque, celui-ci étant à l’intérieur…

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply