PATRICE NGANANG: « J’AI ÉTÉ ACCUSE D’OUTRAGE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE PAUL BIYA » (JMTV+)

« L’ascenseur » est une forme de reconnaissance qui incite à rendre à l’autre, au moment opportun, ce qu’il vous avait apporté lorsque vous étiez dans le besoin.

C’est cette forme de générosité retour qui a emmené Patrice Nganang à faire le déplacement de Paris, quelques jours seulement après sa libération et son expulsion du Cameroun, ceci afin de dire « merci » à ceux qui l’ont soutenu durant ses récentes difficultés.

Dans cette seconde partie, le natif de Yaoundé raconte comment il a été brutalement interpelé à l’aéroport de Douala, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour le Zimbabwé, et ramené à Yaoundé, sans que personne ne lui aie signifié le pourquoi il était, tout à coup, privé de liberté.

Ce n’est que plusieurs jours après qu’on lui expliquera ce qu’il lui est reproché :

« Outrage au Président de la République… »

« Apologie de crime… »entre autre.

 Pour Maître Amédée D. TOUKO, « l’agissement du gouvernement camerounais traduit un certain amateurisme et constitue une bêtise ; une telle manigance, dans un pays normal, aurait suffit pour faire tomber le gouvernement… »

 

JMTV+

 

Partagez sur les réseaux sociaux