MARTINE AUBRY,son PÈRE JACQUES DELORS et LES PRÉDICTIONS d’un ANGOLAIS en 1994

Au crépuscule politique de François Mitterrand, premier président socialiste français,alors qu’ils étaient nombreux 

à lui avoir trouvé un successeur,socialiste également, en la personne de Jacques Delors, alors brillant Homme politique,

un autre son de cloche,venu des grand-lacs africains dissuadait, dans l’ombre, Martine Aubry et son papa de se lancer.

Retour sur le récit dissuasif d’un africain en observant les preuves(échanges de courriers).

Quand on sait que finalement Jacques Delors ne lança pas, ne pourrait-on pas croire que ce que certains pourraient être tentés de qualifier de « magie noire », ne fut pas simplement une bonne analyse politique et sociétale de M. Da Silva? 

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux