LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE PAUL BIYA, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN.

Monsieur le Président de la République,

Je suis Oscar ESSOMBA, camerounais de la diaspora de France.
Avec le plus grand respect que je vous dois, je viens par cette lettre solliciter votre
Parrainage, et l’appui du gouvernement pour le Projet Adullam Cameroun
(PAC).
Il s’agit d’une initiative que j’entreprends pour apporter ma modeste contribution au
Mieux Vivre Ensemble harmonieux au Cameroun. Le PAC aura pour objectif
d’organiser des colloques de réflexions dans les principales villes du pays sur le
thème : Diaspora/Jeunesse Camerounaise : Comment être acteur/actrice, de
paix dans ma nation ?
Tout ce qui se déroule au Cameroun en ce moment ne peut laisser indifférent(e)
aucun(e) camerounais(e) qui aime son pays. Aussi, chacun, chacune, à son modeste
niveau, et dans son domaine de compétences, devrait de mon point de vue,
apporter son aide pour lutter contre les divisions qui guettent notre pays.
Titulaire d’un Master 2 en Développement Social, et d’un Diplôme d’État Supérieur,
de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, je suis Directeur de DC-LDS
MÉDIATION. Ce Centre de formation dont je suis le fondateur délivre des diplômes
d’État de Médiateur (trice) Social(e) – Accès aux Droits et Services. La mission de ces
professionnels formés est de prévenir/gérer les conflits, de créer ou recréer les liens
sociaux, d’accompagner les projets d’initiatives communes, de faire de la veille
sociale, ou technique, de l’insertion socioprofessionnelle, et cultiver le dialogue
social permanent.
En tant que porteur de ce projet, je m’engage à veiller au respect des personnes et
au non-jugement (démarche tribaliste exclue). Ce qui sera vécu par les participants
le sera en confidentialité. Il s’agit d’expérimenter ensemble : tous à la même
enseigne, pas de leçon à donner, parité entre tous, discrétion, respect au dire et
agir de chacun.
Les participants seront invités à être présents activement en apportant des
propositions, en posant des questions, s’exprimant sans attendre si quelque chose
ne va pas.

Un compte-rendu circonstancié vous sera fait à chaque étape. Celui-ci
comportera : l’ordre du jour de la réunion, son déroulement, les conseils, les
doléances les satisfactions/insatisfactions des participants, et les pistes
d’amélioration du contexte social actuel au Cameroun.
Pourquoi choisir la lettre ouverte ?
Deux raisons ont motivé ce choix : la première est d’associer l’opinion publique à
cette démarche, dont je sais que votre volonté de paix, et celle des camerounais
encourageront ; la deuxième raison était l’appréhension que cette lettre ne
parvienne jusqu’à vous.
Par ailleurs, je vous rappelle que par respect de nos institutions, j’ai fait copie de
celle-ci aux représentations diplomatiques du Cameroun à Paris, Marseille, et
Genève.
Enfin, monsieur le Président de la République, à l’heure où la division essaie de
s’étendre dans notre pays, je ne doute pas un instant que vous sous-estimiez toutes
démarches visant à pacifier les camerounais.
L’adresse adullamcam@gmail.com est à la disposition de tous les compatriotes
de la diaspora ou du Cameroun, souhaitant s’associer à ce projet prévu pour le mois
de juillet 2019.
Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes
meilleures et respectueuses salutations.
Oscar Essomba

Partagez sur les réseaux sociaux