LA FABULEUSE HISTOIRE DES LIONS INDOMPTABLES, Part 2

Seconde partie du « Bœuf-Bourguignon », dont Claude KANA est l’invité pour parler de la « Fabuleuse Histoire des Lions Indomptables ».

Après la Coupe du Monde 1990, les amateurs de football voyaient le Cameroun remporter la Coupe d’Afrique des Nations au Sénégal en 1992, chose qui n’arriva pas. Que s’était-il passé et surtout pourquoi cet échec?

1994, bien qu’absent de la CAN en Tunisie, les Lions sont qualifiés pour la World Cup USA. Les caisses sont vides et les autorités décident de l’opération dite « Coup de cœur », une opération qui débouchera sur un gros scandale, et la compétition un vrai fiasco.

Rebelote en 1996. Une grosse grève avant la CAN en Afrique du Sud; des ballons d’entrainement dérobés par les dirigeants, une énième calamité.

 

 

1998, il ne fallait pas l’ouvrir au Burkina-Faso, Patrick Mboma en fit les frais.

En 2000, la sérénité revenue dans la tanière, après une bonne préparation, les Lions goutent à nouveau aux joies d’une grande victoire à Lagos, au Nigéria, en dominant le pays hôte en finale lors de la séance des tirs au but.

La même année la bande à Mboma est championne olympique aux Jeux de Sydney.

2002, nouvelle victoire au Mali face au Sénégal d’El Hadji DIOUF, une fois encore aux tirs au but.

Trois titres en deux années, les observateurs dans le monde du football sont unanimes, cette équipe est taillée pour aller au bout lors de la Coupe du Monde qui se déroule au Japon et en Corée du Sud; seulement  les dirigeants camerounais ne partagent pas cet avis là et, une fois encore, de nombreux espoirs sombrent sous les semelles des ennemis du sport camerounais…

JMTV+

 

 

Partagez sur les réseaux sociaux