GABON PRISONNIERS POLITIQUES LES TÉMOIGNAGES – 1ère Partie (JMTV+)

Nous sommes en Juillet 2016 et le Journaliste de JMTV+ passe un séjour d’un mois à Libreville au Gabon.
Sur un site internet, celui-ci reconnait Henrique Mamboundou, et un groupe de jeunes gens,expliquant le pourquoi il est inadmissible que la candidature de Monsieur Ali Bongo soit acceptée.
Ce qui surprend Jacky Moiffo est le fait que, cinq années en amont lorsqu’il rencontre Henriqué sur Gabon Télévision avec laquelle il collabore,celui-ci n’est  alors qu’un simple animateur et présentateur de télé et là, il s’est désormais mué en Homme politique et défenseur de l’opprimé.
Cette prise de position va par la suite lui coûter cher, et aussi lui valoir plusieurs mois de prison politique, au lendemain de la proclamation des élections présidentielles du 31 août 2016, des résultats qui ont, une fois encore porté à la tête de l’Etat Gabonais le Président sortant, chose qu’une majorité des gabonais, et même une bonne partie de la Communauté Internationale, conteste encore aujourd’hui, huit mois après.
Son vécu de « Prisonnier Politique », c’est ce que le fils du sud du Gabon, bien décidé à demeurer dans son pays et continuer le combat, est venu expliquer en France.
Comme lui, l’ancien champion de Taekwondo, Dangher, et aussi Bienvenue Mengue, sont passés pas le « gros Bouquet » la prison de Libreville, capitale du Gabon.
Ajouté à ce petit groupe, Franck Jocktane et bien d’autres, sont décidés à dénoncer les conditions de détention et la « boucherie » ambiante chez eux; ils demandent aussi que ces crimes,dont ils tiennent Ali Bongo pour principal responsable, ne restent pas impunis.
JMTV+
Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply