BERNARD TCHOUTANG dans « Le BŒUF-BOURGUIGNON de JACKY MOIFFO » Vol 3 (JMTV+)

TROISIEME PARTIE
Ici, Bernard Tchoutang raconte son meilleurs souvenir au sein des Lions Indomptables; il se remémore les cris et larmes d’un certain Jean-Lambert NANG le soir d’un match contre l’Angola à Yaoundé, une rencontre dans laquelle, bien que diminué par une blessure à la cuisse droite, il avait permis au Cameroun de l’emporter ce soir-là en inscrivant les deux seuls buts de la rencontre; une distinction qui rendit, ce jour-là, heureux un grand Homme d’affaire qui, en guise de récompense, lui fit un cadeau de 5 millions de Franc cfa.
A la suite de ce match, l’ancien feu-follet du Tonnerre de Yaoundé allait en faire d’autres, toujours de hautes volets, aux côtés d’un coéquipier qu’il appelle, encore aujourd’hui « Oncle », et envoyer les Lions Indomptables jouer leur 4ème Mondial, tournois pour lequel, au grand étonnement des amoureux du ballon rond au pays de Roger Milla, Bernard Tchoutang n’est pas retenu.
Cette non sélection du travailleur acharné qu’il était eu pour conséquence la descente dans les rues de la capitale, et même en province, des suporters pour réclamer sa sélection, mais en vain.
Plus tard, Bernard apprendra de la bouche un proche du Président de la République de son pays, que l’une des raisons de sa non sélection fut, entre autre, tribal. La seconde ayant été son soutien affiché en faveur d’Henri Depireux, sélectionneur des Lions, qui venait d’être limoger de manière arbitraire; Le Belge qui avait aussi fait l’objet de séquestration dans un palace de place où il était logé, ceci faute de paiement par la FECAFOOT(Fédération Camerounaise de Football).
A la question de savoir le pourquoi les footballeurs sont, très souvent, sans le sous à la fin de leurs carrières, question posée depuis la Guinée-Equatoriale par Georges-Henri Alladjim, Bernard y apporte des explications lucides et instructives.
Pour terminer, il donne des explications sur sa reconversion, outre le fait de ne pas comprendre le pourquoi deux de ses anciens coéquipier, au sein des Lions, n’occupent toujours pas les poste de DTN (Directeur Technique National) et de sélectionneur au Cameroun.
JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply