TÉMOIGNAGE: FONCTIONNEMENT de L’AMBASSADE du CAMEROUN à PARIS Années 70 (JMTV+)

Invité du « Bœuf-Politique de Jacky Moiffo », le journaliste et écrivain Samuel Mbajum nous raconte, dans cette seconde partie, comment était le fonctionnement de l’Ambassade du Cameroun à Paris. Il nous parle aussi des différents patriotismes, ou non, des Ambassadeurs qu’il y a cotoyés durant ses onze années de service.

De tous, c’est Salomon Bakoto qui obtient la palme d’or; les deux avaient ensemble déjoué une manœuvre que les Hommes d’affaire français avaient élaboré en 1976, ceci pour gruger leurs homologues du Cameroun; ce fut lors des journées économiques organisées à Paris; la somme de quatre milliard de franc cfa aurait pu être perdu par son pays.  

Des chefs de la diplomatie camerounaise qu’il a connu à Paris, Ferdinand Léopold Oyono, qui lui avait dit « ne pas vouloir des Bamiléké au sein de son Ambassade », est le pire, une altercation éclata d’ailleurs entre les deux hommes.

Le journaliste – écrivain nous relate également quel fut son rôle, sous les instructions de son ministre de tutelle, dans la facilitation d’obtention de visa pour les journalistes étrangers soulant se rendre au Cameroun; un assainissement qui déboucha, en 1976 toujours, sur le déplacement d’un groupe de journalistes français des radios RTL & RFI au Cameroun, d’où ils avaient émis sur plusieurs jours, nonobstant la farouche opposition de l’Elysée…

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply