L’*économiste Camerounais* Eric Bahel, Professeur Agrégé à Virginia Tech aux États-Unis

L’économiste Camerounais Eric Bahel, Professeur Agrégé à Virginia Tech aux États-Unis, vient de drastiquement changer la pensée économique avec son article révolutionnaire qui a été accepté pour publication dans *American Economic Review.*

Connu plus généralement sous le nom de *Théorème d’Impossibilité d’Arrow* dont une conséquence pour le vote est le *Théorème d’impossibilité de Gibbard-Satterthwaite,* les économistes du choix social ont longtemps admis depuis plus de deux siècles (précisément, depuis l’énoncé du *Paradoxe de Condorcet* en 1785) que s’il y’a plus de 3 candidats dans une élection, il n’existera aucun processus de décision collective et cohérente qui ne soit dictatoriale (c’est à dire basée sur les préférences d’un seul individu ou type d’individus).

Dans son récent article, le Professeur Éric Bahel (avec son co-auteur Yves Sprumont) démontre que ce résultat classique devient obsolète dès qu’on considère le cas général (et plus réaliste) où les électeurs prennent leurs décisions en environnement incertain et ont des croyances subjectives sur les probabilités d’occurence des événements. Il prouve mathématiquement que dans ce contexte, il est possible de concevoir un processus électoral véridique dont le vote collectif produirait un vainqueur unique et unanime (c’est à dire répondant aux préférences de tous les électeurs à la fois).

Cette nouvelle découverte, qui remet en cause une théorie générale qui a value un prix Nobel à l’économiste américain Kenneth Arrow, positionne ainsi naturellement Eric Bahel dans la liste des potentiels candidats pour un prix Nobel d’Economie dans le futur. Quoi qu’il en soit, en sciences Économiques et Politiques, on parlera désormais du *Théorème des Possibilités de Bahel et Sprumont.*
Ci dessous les détails de l’annonce et le lien vers l’article:
https://econ.vt.edu/index/newsarchive/BahelAcceptance.html
Bravo Eric!

Pierre Evariste Nguimkeu

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply