« LE POUVOIR N’APPARTIENT PAS à CEUX QUI PRÉTENDUMENT LE POSSÈDE MAIS AU PEUPLE »: TIMBA BEMA

« Tous les jours,en Méditerranée,des milliers de rêves sombrent

dans le naufrage des bateaux qui les transporte.

Leurs cris désespérés ne troublent pas la quiétude du ciel.

Rarement,ils atteignent le seuil absolu de l’audition humaine ».

Ces mots sont de Timba Bema, la quatrième page de son nouveau

recueil de poème,au titre assez évocateur:Les Bateaux sombrent-il en silence?

Un recueil édité par Stellamaris édition, dans lequel le poète fait une poignante

analyse de ce que l’Afrique et ses enfants vivent depuis la traite négrière à nos

jours; l’asservissement du continent noir par des bateaux occidentaux; non

sans pointer la gabegie politique qui sévit dans son pays natal,le Cameroun.

Variation poétique vous invite,tout simplement,à la réflexion.

JMTV+

 

Partagez sur les réseaux sociaux