le nom de la future monnaie unique des pays de la CEDEAO est connu

La réunion interministérielle de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ( CEDEA) sur la monnaie unique s’est tenue les 17, 18 et 19 juin dans la capitale économique ivoirienne.

« L’échéance de l’année 2020, fixée par nos plus hautes autorités, pour la création de la monnaie unique, c’est maintenant. Plus que jamais, nous devons maintenir le cap et ne pas faiblir devant les éventuels écueils », a souhaité le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné.

“Eco“, c’est le nom de la future monnaie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Des décisions arrêtées, c’est celle qui dénote d’une avancée vers la création de la monnaie unique de la CEDEAO, espace sous-régional de 16 Etats.

Cette réunion a vu la présence des présidents des commissions de la CEDEAO et l’UEMOA et la participation des ministres en charge des finances des Etats de la CEDEAO, des gouverneurs de banques centrales. La rencontre d’Abidjan est une étape cruciale dans la mise en place de la monnaie unique de la CEDEAO.

Pour le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, la monnaie unique qu’envisage la communauté n’est plus, à présent, une utopie technocratique. « Elle est l’émanation d’une volonté politique pour répondre aux aspirations des populations de l’espace communautaire, depuis maintenant près de 30 ans » a-t-il indiqué.

En en croire Amadou Koné, depuis la mise en place des organes de pilotage du processus de création de cette monnaie unique, que sont les comités ministériels et techniques, des avancées notables ont été enregistrées. Ce sont notamment, aux dires du ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, l’adoption de la feuille de route révisée, l’adoption d’une approche graduelle et la création du Fonds spécial pour le financement.

Il faut noter que cette idée de création de la monnaie unique remonte à 1964. Peut-on dire qu’enfin après 55 ans, ce rêve sera une réalité ? La CEDEAO, c’est plus de 300 millions d’habitants. Le Nigéria à lui seul compte 190 millions d’habitants.

Cette monnaie commune tant attendue devra de façon significative favoriser davantage l’intégration régionale entre les Etats membres, rêve des pères-fondateurs de la CEDEAO.

Source:7info.ci

Partagez sur les réseaux sociaux