Ghana : Nana Akufo Addo désigné meilleur président africain

En Janvier 2020, cela fera trois années que Nana Akufo-Addo est à la tête du Ghana. Celui qui se présentera à sa propre succession en 2020 a été désigné dans un sondage datant de 2018 comme « le meilleur président de l’Afrique ».

L’organisation de recherche basée au Canada, « Leaders of tomorrow » (Les leaders de demain en français) s’est chargé de recueillir les avis sur les dirigeants du continent. Le président du Ghana, Akufo-Addo, est arrivé en tête de liste. Il est le meilleur président du continent selon le sondage. Il arrive également en tête du sondage conduit par le groupe de réflexion américain World Vision Forum, qui le classe au troisième rang des meilleurs présidents visionnaires.

Ses prises de position en défaveur de la soumission de l’Afrique à l’occident, ses politiques positives telles que la gratuité de l’enseignement secondaire, ses projets socio-culturels ambitieux comme son concept « l’année du retour » séduisent.

Seulement, Nana Akufo-Addo est loin de faire l’unanimité, en particulier sur le sol Ghanéen. Le 23 septembre dernier, trois personnes suspectées d’avoir élaboré « un complot visant la présidence » ont été interpellées. Depuis, 6 autres arrestations ont suivi. De nombreux observateurs ont émis des doutes face à la capacité d’une aussi petite faction de menacer la stabilité du Ghana et accusent le pouvoir d’avoir surmédiatisé l’affaire afin de décourager tous ceux qui auraient des intentions similaires. L’opposition y voit aussi une tentative de détourner l’attention de l’opinion publique sur les récents scandales de corruption dans lesquels trempent des membres du gouvernement. Pour Arthur K. Kennedy, député du Parti national patriotique (NPP, au pouvoir) : « Un président qui n’est pas corrompu, mais qui permet la corruption sera finalement jugé par l’histoire comme coupable ».

Pourtant, le chef d’Etat de 75 ans n’en demeure pas moins serein : « Je sais que le peuple ghanéen, dans sa majorité, est conscient des progrès réalisés » a-t’il déclaré, en marge de la célébration du vingt-cinquième anniversaire de la section canadienne du NPP plutôt dans l’année.

negronews

Partagez sur les réseaux sociaux