GABON:UN FRANÇAIS NOSTALGIQUE DE LA TRAITE NÉGRIÈRE PORTÉ À LA TÊTE DE CFAO TECHNOLOGIE, TRAITE LES GABONAIS AVEC MÉPRIS ET DÉDAIN.

Depuis plus d’un an, a été nommé a la tête de l’entreprise CFAO technologie, un Français au nom de Paul MAROLLEAU, un véritable nostalgique de la traite négrière car il traite le personnel Gabonais de cette entreprise avec un grand manque de respect et du mépris.

Les employés subissent de licenciement abusifs, il a déjà licencié sur un simple coup de tête plus de 111 personnes et tenez-vous bien cela a été fait illégalement, sans donner les causes du licenciement. En France son pays d’origine, même en présence d’un sans papiers dans une entreprise, il ne peut pas se permettre de tels écarts.

L’ inspection du travail n’avait pas été informé de sa décision de licenciements abusifs , ce sont les employés injustement licenciés qui sont allés saisir eux même l’inspection du travail à Libreville et comme d’habitude ils n’ont rien fait.

Ce colon facho et raciste, depuis qu’il est arrivé à la tête de l’entreprise CFAO technologie a déjà fait perdre plus de 4 gros contrats à l’entreprise à cause de son incompétence.

Il passe son temps à s’occuper de son club de rugby dont il est PDG et pour qui il exige à tous les prestataires de CFAO technologie de lui reverser un pourcentage sur tous les marchés comme participation pour son club de rugby. Vraiment le Gabon est un bon pays pour ces européens, en France, il serait déjà inquiété par la justice.

Il dit qu’il continuera à faire virer les Gabonais comme il veut surtout ceux qui sont restés dans la boîte, pour faire de CFAO sa boite à laquelle il n’embauchera que ses joueurs de rugby.

Il traite les Gabonais de pauvres types et il soutient que ces derniers méritent de crever de faim. Un vrai raciste, facho et impoli, il parle à son personnel avec dédain comme des moins que rien, vu qu’il n’y a que des noirs et lui le seul Européen.

CFAO Gabon n’embauche jamais les Gabonnais comme directeur général, complexe du blanc Oblige, seuls les expatriés européens doivent occuper ce poste.

Le personnel de CFAO est composé en majorité des père et des mère de familles et ils n’ont malheureusement pas s’exprimer face à ce nostalgique de l’époque de la traite négrière. Ce Paul Marolleau a déjà fait tombe 3 boîte dont une à Libreville et 2 au Cameroun.

Notre colon a déjà fait embauché 4 joueurs de son club de rugby. Il est logé à l’immeuble Tahiti au compte de l’entreprise CFAO technologie dans une villa qui coûte à l’entreprise plus de 4 millions de francs cfa/ mois avec un véhicule payé à plus 22 millions Francs cfa par la boite, un super salaire et de nombreux avantages. 
Elle n’est pas belle la vie des Européens en Afrique ?

Paul Marolleau licencie qui il veut et quand il veut, tout compte fait le Gabon est une jungle, on lui fera rien, Il peut même prendre la nationalité Gabonaise et devenir directeur de cabinet du président, ministre ou maire, n’avez-vous pas vu le cas de Manuel Valls, Obone, Anne Hidalgo ou tout récemment le cas de la nouvelle porte parole de la Presidence Française, vous diront les Gabonais

Entre temps à cause de ses caprices et de sa gestion calamiteuse, L’entreprise perd des parts de marchés

Ma questions : II n’y a que la qualité là, sur le marché du travail ?

Où allez-vous souvent recruter ce genre de personnes à la moralité douteuse ?

C’est quoi le projet, quand vous demandez l’excellence à nos enfants et dans les entreprises vous recrutez des médiocres ?

 

Thibaut ADJATYS
Partagez sur les réseaux sociaux