RÉSOLUTIONS FINALES DE LA DEUXIÈME CONFÉRENCE DE NAMUR DU BUREAU FÉDÉRAL DE LA RÉVOLUTION

Les samedi 11 et dimanche 12 janvier 2020, s’est tenue à NAMUR en Belgique, la deuxième Conférence du Bureau Fédéral de la Révolution (BFR), sous la houlette des têtes couronnées de la Résistance et Révolution camerounaises en Diaspora.

Après d’intenses  travaux en commissions, meublés des débats houleux, de réflexions  pertinentes et d’échanges sans complaisance, cette Conférence a permis de dresser le bilan sans fard du processus de renversement du régime dictatorial de Yaoundé emmené par Paul BIYA. Il appert au demeurant que la Diaspora Révolutionnaire camerounaise a déjà marqué de très bons points avec en prime le début de conscientisation du peuple camerounais, qui jusque-là,  peinait à lever le petit doigt pour revendiquer ses droits  et inquiéter un système de gouvernance assis sur ses illusions.

La deuxième conférence du BFR a, en fin de compte, débouché sur des résolutions fortes dont les principales sont les suivantes :

1-Au plan économique

La Diaspora combattante et Révolutionnaire décide de mettre la pression sur tous  les types d’opérateurs économiques au Cameroun, quels qu’ils soient, y compris les commerçants, qui soutiennent activement ou passivement le régime en place , afin qu’ils arrêtent leur complaisance vis-à-vis de ce régime, sinon , après le 09 février 2020, ils verront leurs intérêts menacés sur l’ensemble du territoire.

2- Au plan sociopolitique

Le BFR exige la libération immédiate et sans conditions de tous les prisonniers politiques et les leaders d’opinion encore détenus dans les geôles infectes du Cameroun

Le BFR s’engage sur l’honneur  à  pourchasser en Occident  tous les soi-disant élus du 09 février 2020, en plus  de l’ensemble du gouvernement.

Sans toutefois rentrer dans les détails, le BFR décide de la mise sur pied d’une cinquième colonne sur le territoire  camerounais

Le BFR se réserve le droit d’entrer en coopération avec les valeureux combattants de l’Ambazonie  en vue d’une mutualisation des forces dont l’objet avoué sera de faire tomber le régime dictatorial de Paul BIYA

3- Au plan culturel

Le BFR salue l’attitude patriotique des artistes musiciens camerounais qui ont choisi le bon côté de l’histoire en prenant fait et cause pour la libération du Cameroun.

4-Au plan diplomatique

 Le BFR prend à témoin l’opinion nationale et internationale qui gagnerait à se désengager de la forfaiture électorale programmée pour le 09 février prochain. Car RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT

Enfin, au regard de la dernière actualité politique, le BFR (Bureau Fédéral de la Révolution) bien que travaillant dans l’optique de la libération du Cameroun sans aucune couleur politique, en appelle  à une mobilisation tous azimuts de tous les Camerounais  de la Diaspora, d’Europe et ensuite d’Amérique, dès le 01 février à Paris, à un accueil des plus chaleureux du nouveau Président élu du Cameroun, Son Excellence Maurice KAMTO.

Fait à DAUSSOULX NAMUR, le 12 janvier 2020

Le BUREAU FEDERAL DE LA REVOLUTION  (BFR)

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply