« NOUS N’AVONS JAMAIS ÉTÉ EN CONTACT AVEC MAURICE KAMTO NI LE MRC », CHARLES LEBELGE SG CCD, Vol 1

Alors que l’opposition camerounaise, à la tête de laquelle le Pr Maurice Kamto,continue de contester les résultats des dernières élections présidentielles au Cameroun, qui ont vu Mr Biya déclaré réélu pour un 7ème mandat, et qu’une marche pacifique, organisée le 26 janvier 2019 sur l’ensemble du territoire camerounais et au sein de sa diaspora,s’est soldée par une féroce répression du pouvoir, et des arrestations en tout genre, la voix du peuple semble ne plus cesser de retentir.

Au lendemain de cette manifestation, »pacifique » pour l’opposition et « interdite » pour le pouvoir, qui a débouchée sur l’incarcération du Pr Kamto,ses lieutenants et militants, sur fond d’accusation incompréhensible que la communauté internationale,hors mis la France, dénonce et condamne, l’un des motifs qui a motivé ces incarcérations semble être le saccage de l’ambassade du Cameroun à Paris, qui a eu lieu en fin de journée, après la marche dans la capitale des Droits de l’Homme, organisée par le Conseil Camerounais de la Diaspora(CCD) de Robert Wanto Waffo, dont nous recevons le Secrétaire Général pour nous édifier.

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux

leave a reply