Le panafricaniste Mwazulu Diyabanza, pourfendeur de la restitution totale des biens culturels africains aux africains, est l’invité du Bœuf-Politique de cette semaine du 12 au 19 octobre 2020. Les points évoqués avec lui tournent,dans un premier temps,autour de son livre “Bumuntu,humaniste africain”, publié en 2019 et vendu sur le net, dont le lien a été,comme par surprise désactivé et les fonds confisqués,tout ceci au pays des “Droits de l’Homme”. Qui en veut donc à ce point là à l’Homme du Musée du Quai Branly Jacques Chirac? Personne au monde ne pourrait plus nier que les occidentaux ont pillé, et continue à spolier le continent noir,et pas seulement pour ses matières premières. Les musées européens regorgent de millions œuvres, 70.000 rien qu’au quai Branly, sans avoir récence les autres musées de France, en provenant d’Afrique ainsi que le relève ¨Pierre Moukoko en parle dans son livre ayant pour titre : « Relations Afrique-France : Les gâchis français – Plaidoyer pour un changement de paradigme dans la politique africaine de la France ». Mwazulu trouve cela scandaleux et la restitution de ces œuvres est devenue une nécessité impérieuse. Les démarches officielles ont été faites par plusieurs pays africains mais la France traîne les pieds. Elle prétexte que les Africains ne disposent pas de lieux capables pour la préservation de ces œuvres. A la page 213 de son ouvrage déjà cité, Pierre Moukoko indique que plusieurs pays Africains ont adressé des demandes officielles à la France pour obtenir restitution de leurs biens culturels. Il s’agit du Bénin, du Sénégal, du Gabon etc). Par voie de presse, nous avons appris que la France a décidé de restituer au Bénin 26 biens seulement, saisies en 1892 par le général français Alfred Dodd dans le palais des rois de Dahomey, date de restitution 2021. Une première. Le 17 novembre 2019, l’ancien 1er ministre du Président Macron a remis symboliquement au Président Macky Sall le sabre d’Omar Saïdou Tall. Il apparaît donc clairement qu’il y a une timide avancée dans ce dossier. Pourquoi donc les pays occidentaux traînent-ils les pieds pour restituer à qui de droit des œuvres qu’ils n’ont jamais acheter? C’est à ces différentes questions que notre invité vous entretient dans dans cette première partis de l’émission. JMTV+

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.