LIONS INDOMPTABLES: L’ÉTERNEL PROBLÈMES DE PRIMES EXPLICATIONS de BERNARD TCHOUTANG

Au cour des années 2000, que de fois n’a-t-on pas entendu parler d’un serpent au sein des Lions Indomptables du Cameroun.

Avec le temps qui passe,et malgré ses multiples frasques, ce serpent demeure aux yeux de beaucoup d’amateurs de football

le meilleur avant centre de race que l’on a vu sur les terrains, après le brésilien Ronaldo de Lima.Ce serpent, qualifié ainsi par les commentateurs parce que capable de faufiler entre dans les défenses tel un batracien, c’est Samuel Eto’o Fils.

Mais ne dit-on pas souvent qu’un serpent peut en cacher un autre?

Au sein des équipes nationales du Cameroun, et bien au delà,le fléau le plus rependu, devenu depuis près de quatre décennies

un vrai SERPENT de MER, est le sempiternel  PROBLÈME DE PRIMES des joueurs.

Il se déroule en Egypte la 32 édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football, compétition qui a failli de peu enregistrer une absence, celle des Lions Indomptables du Cameroun; problème de…primes.

Alors que certains « s’évertuent  » à faire comprendre au monde que les attitudes de cette génération démontrent un non attachement à

leur pays, d’autres voix s’élèvent pour réclamer un peu plus de vertus dans l’encadrement et même au sommet de l’Etat.

JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux