ALBERT ZEUFACK: « C’ÉTAIT IMPORTANT POUR MOI DE SERVIR L’AFRIQUE »

Premier africain économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique, qu’est ce que cela lui procure comme sentiment?

Comment est-il arrivé à un tel poste?

Albert Zeufack a un amour fou pour son continent d’origine, un amour qui l’a emmené à perdre de l’argent parce qu’il fallait le servir,comment cela est arrivé?

Avec son ami Makhtar Diop,  vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures depuis le 1er juillet 2018, Albert Zeufack a mis sur pied,au sein de l’institution financière mondiale,un programme qui promeut l’excellence et de brillants jeunes africains, comment l’idée leur est arrivée?

L’impacte des mauvaises politiques économiques,et les mauvais leadership,ont un impact négatif dans plusieurs pays africains; c’est pour palier à cela que le natif de Foréké(Dschang), a imaginé et mis sur pied le programme des économistes en chef au seins de plusieurs gouvernements en Afrique, en quoi consiste cela?

Albert Zeufack, sur un brin de nostalgie et d’amertume évoque ses années de faculté dans son pays.Pour lui la qualité des systèmes éducatifs ne devrait souffrir d’aucun manque de sérieux.

Pour terminer, son meilleur message est à l’endroit de la jeunesse africaine, une classe d’âge qu’il chéri.

JMTV+

 

Partagez sur les réseaux sociaux