L’Association des Professionnels de Santé et Sympathisants Bandjoun de France se lance au secours de la santé au Cameroun

« Désert Médical »; ces mots sont régulièrement prononcés en France pour désigner ces villages,ou encore zones sensibles, qui manquent de Médecins.
Quels autres mots sont appropriés pour le Cameroun, pays où la mortalité infantile s’élève à 84 ‰,le Nombre de médecins pour
1.000 habitants autour de 0,20 depuis 2007(au Canada, 2,40).
Un des exemples frappant est celui-ci:l’Hôpital de Mbouo de Bandjoun à l’Ouest a 6 médecins (1 chirurgien, 1 neurologue,2 généralistes,1 chirurgien dentiste,un pédiatre).
l’hôpital Ad Lucem toujours à Bandjoun: 2 médecins généralistes.
C’est pour pallier à ce manque que l’Association des Professionnels de Santé et Sympathisants Bandjoun de France(APSSBF) a vu le jour, une initiative des ressortissants

de cette localité situé à 300 kms environ de Yaoundé la Capitale du pays.
Dr Hervé CHATUE,son Président nous donne,dans cette Interview, les objectifs et ambitions de celle-ci.

Jacky Moiffo

Partagez sur les réseaux sociaux