GABON/FRANCE:LA DIASPORA PROTESTE CONTRE la MAIN TENDUE du MEDEF AU GOUVERNEMENT d’ALI BONGO (JMTV+)

La diaspora gabonaise de France s’est, une fois encore, réunie ce vendredi 24 mars 2017 à Paris, cette fois-ci en face du siège du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), au 55 avenue des Bosquets dans le 7e arrondissement, pour contester la main-tendue de ce regroupement au Dirigeants Gabonais à la tête de laquelle le très contesté Ali Bongo Ondimba.
Alors que l’Union Européenne a adopté une résolution contre le Gabon qui remet en doute la légitimité du Président Ali Bongo, a reconnu de graves exactions dont il s’est rendu coupable et demande au Conseil de l’Union Européenne d’envisager des sanctions ciblées contre les principaux responsables gabonais de cette forfaiture et de ces crimes, la diaspora gabonaise, en lançant les slogans « honte au MEDEF, soutient des dictateurs » et « le MEDEF assassin… », ne comprend pas le pourquoi la France, leur pays d’adoption, arrive à permettre un tel bal.
Ces manifestations des gabonais de France, qui ne faiblissent pas voici sept mois, ont provoqué l’annulation, pure et simple, par la Fondation Charles de Gaulle, d’une réception qui était prévue, en l’honneur de la délégation gouvernementale gabonaise que conduit son Premier Ministre Emmanuel ISSOZET NGONDET.
Devant le bâtiment qui abrite le siège du MEDEF étaient stationnés une dizaine de car de police et des CRS. Les forces de l’ordre, plus nombreux que les manifestant et bien armées, les tenaient dans enfermés, tels des prisonniers, dans un espace de six mètres carré environ.
Les Journalistes admonestés, on se serait cru dans un pays du tiers monde et cette question germa: était-on bien à Paris, capitale d’un pays qu’on dit être celui des droits de l’Homme?
JMTV+

Partagez sur les réseaux sociaux