Depuis plusieurs décennies,les peuples d’Afrique centrale se livrent une guerre sourde.Les uns qualifiant les autres de truands, de fainéants,de xénophobes…etc; une attitude qui perpétue la division héritée des différentes politiques coloniales, empêchant ainsi l’un des pôles les plus riches du monde de se développer.
Outre les ventes/achats de cartes de séjour, à des prix dépassant le raisonnable et les bavures policières, les confiscations des biens de ceux qui sont souvent qualifiés “d’étranger” dans les pays voisins des leurs sont courante.
L’Afrique centrale est encore à ce jour l’une des rares sous- régions où les peuples n’ont pas la liberté d’aller et de venir.
C’est donc cette situation que dénonce et fustige le Journaliste-Écrivain Equato-Guinée Joaquin Mbomio-Bacheng.

Related Posts