Alors qu’il vient d’annoncer sa candidature aux prochaines élections présidentielles dans son pays, Maître Akéké Muna, de passage à Paris,a accordé sa toute première interview en terre française à JMTVPLUS.
L’ancien Président de l’Union Panafricaine des Avocats,habitué à la chose élective dans les instances internationales car en ayant remporter trois la même année, se voit comme l’alternative, la plus crédible, a Paul Biya qui est au pouvoir voici 35 ans.
Dans cet entretien,en deux parties,l’ancien bâtonnier donne à connaitre l’Homme, son parcours,son enfance, l’éducation rigoureuse reçue d’un papa alors Premier Ministre du Cameroun anglophone, puis vice-Président de la République Fédérale du Cameroun et enfin Président de l’Assemblée Nationale.
Pour Me Akere Muna, la corruption est le mal majeur qui mine son pays, ce fléau fait partie des éléments qui ont décidé le fondateur de Transparency International au Cameroun à se lancer dans la course pour Etoudi 2018.
Ils sont nombreux les camerounais qui voient en Akere Muna l’incarnation de l’espoir.Il y a 27 ans déjà, un au autre espoir naquit avec l’émergence politique d’un autre fils de la région anglophone, espoir qui n’a jamais brillé;peut-être est-il venu le temps, tant espéré, par les million de Cameroun?
 
JMTV+